Affichage électoral à Verviers : le PTB dénonce une atteinte à la démocratie qui pénalise les plus petits partis

Ce lundi 29 avril, le PTB est intervenu au Conseil Communal pour dénoncer la suppression des panneaux électoraux décidée par la majorité PS MR NV. Une mesure rejetée par l’ensemble de l’opposition. Voici le contenu de l’intervention :

Concernant le règlement électoral, c’est le sujet de la suppression des panneaux publiques qui pose problème.

Il s’agit clairement d’une mesure qui va à l’encontre de la bonne expression démocratique et particulièrement à l’encontre des plus petites listes. En effet, ces panneaux permettent d’assurer au moins quelques points de visibilité à peu de coût pour toutes les formations politiques qui se présentent lors des élections. Au-delà de cela, c’est aussi un moyen de rappeler à chacun l’échéance électorale.Les arguments présentés par la majorité en commission pour justifier cette mesure sont absolument non convainquant.

Il resterait tous les lieux privés pour afficher.

Dois-je rappeler que vos formations politiques ont décidé de restreindre la liberté d’affichage en imposant à tous les locataires d’avoir l’accord de leur propriétaire pour pouvoir placer une affiche électorale à leur fenêtre. Cette mesure est clairement au détriment des partis et militants les moins fortunés puisqu’elle donne plus de liberté d’expression au propriétaire, d’autre part elle leur impose d’assurer une visibilité plus importante via leurs propres moyens or du matériel comme les bâches par exemple, outre le fait de n’être pas très écologique coûte également extrêmement cher.

On nous dit qu’aujourd’hui tout le monde suit la campagne sur les réseaux sociaux.

C’est évidemment faux, cela ne tient pas compte de la réalité de la précarité numérique qu’on connaît partout en Wallonie et particulièrement à Verviers. D’autre part, là aussi, la visibilité sur les réseaux sociaux coûte cher.

Enfin, ça prendrait du temps au ouvriers communaux.

Je serais curieux de savoir exactement combien de temps prend cette installation et son démontage et je note que régulièrement, cela ne pose aucun problème à la majorité de demander aux ouvriers communaux de faire un nombre d’heures considérables pour tout un tas d’activités diverses. Ici, on ne parle pas de n’importe quoi mais d’une des expressions démocratiques les plus importantes. C’est le rôle de l’administration publique d’assurer une certaine équité lors des élections.

Nous pensons que ce dernier point répond également à l’argument qui nous a été donné à savoir que ces panneaux ne seraient pas jolis.

Nous sommes particulièrement inquiets de cette mesure. Vous avez promis un choc démocratique. En à peine 4 mois, on peut déjà faire une liste de ce que votre majorité présente à son actif à ce sujet :

  • Maintien des transferts de compétence du conseil vers le collège.
  • Refus des interpellations citoyennes au conseil de police.
  • Un projet de modifications du ROI (Règlement d’Ordre Intérieur) qui diminue la capacité et les modes d’interventions des conseillers.
  • Et maintenant la suppression des panneaux électoraux.

Votre choc démocratique est effectivement choquant, chercher encore à baisser l’intensité démocratique dans notre commune va clairement à l’encontre de vos engagements de campagne et de l’intérêt de la population.

 

Laszlo Schonbrodt, conseiller communal PTB


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?